La gazette piétrolaise

A Petra di Verde, u nostru paese

Musa perdullaccia

Pietra a toujours compté en son sein de nombreux poètes.  Nous en évoquerons quelques uns dans ce site, au fur et à mesure des résultats de notre quête (quiconque peut s’y associer en nous écrivant.  Voir la page Nous contacter)  Pour nombre d’entre eux, nous ne disposons que de rares œuvres.  Elles sont néanmoins significatives et méritent d’être citées.

Ce qui, la plupart du temps, caractérise ces œuvres, c’est qu’elles relèvent du genre satirique.  Mais elles abordent également bien d’autres domaines et sont très souvent empreintes de nostalgie.

Parmi eux, je réserve une place particulière pour la dynastie des “Degordì” avec quelques uns desquels j’ai passé tant d’heures délicieuses depuis mon enfance  et notamment au cours des trente dernières années, alors que nous nous retrouvions, en été, avec Antoine et Philippe et leur neveu Pierre Savignoni, qui avaient construit leur maison dans la plaine de Canale, au lieu-dit “Calcinaghjole”. 

Nous commençons par le plus ancien, que nous avons récemment découvert, et nous poursuivrons, dans la mesure du possible, en suivant l’ordre chronologique.

Pour accéder aux textes, cliquez sur le nom de l’auteur:

(Vous pourrez revenir à cette liste en cliquant sur le lien au bas de chaque page)